Aujourd'hui un sujet un peu particulier ! En effet, ma fille qui à obtenu son  Master 2 en droit de l'environnement a été embauchée en septembre dans une entreprise environnementale à Marseille. 

Il y a une semaine elle a été envoyée en mission à la Rochelle pour une étude commandée par un client dans une déchetterie. 

Ce jour là, un monsieur arrive avec un carton rempli de journaux datant de la dernière guerre. Elle s'apprête à jeter les journaux dans le container des papiers quand elle voit au fond du carton des lettres ! Intriguée elle s'aperçoit que ce sont des lettres d'amour (200 environ) écrites par 2 jeunes gens ! 

Elle se met en en tête de retrouver la famille pour leur rendre. Elle poste ainsi un message sur Twitter ! son twitt à généré 25.000 likes ! le petit neveu de cette dame répond à Cécile en disant "c'est ma tante" ! Au total à ce jour plus de 2 millions ont likés son post ! Incroyable  ! 

Il téléphone donc à Cécile pour prendre rendez vous pour la restitution des lettres. Le lendemain la fille de l'auteur des lettres viens récupérer les lettres. La famille est très heureuse d'avoir pu retrouver ces lettres. 

En fait à la mort de cette dame, la maison a été vendue et la famille n'avais pas retrouvé les lettres qui étaient cachées dans le grenier sous une pile de journaux ! 

Les médias ont beaucoup sollicité ma fille !  le soir même FR3 Poitou-Charente venais faire un reportage, le lendemain c'était au tour de TF1, la presse locale ainsi que de grands journalistes !  La rédactrice en Chef de ELLE, le magazine Marie-Claire, elle a fais un direct sur une radio à Montréal, l'Australie, l'Espagne, la presse britannique et américaine également .... et j'en oublie certainement ! un très beau conte de Noël ! 

Je suis très fière de ma fille pour ce geste ! 

Article parus dans la presse ! 

Charente-Maritime : Deux cents lettres d’amour de la Seconde Guerre mondiale retrouvées dans une déchetterie

BELLE HISTOIRE Elles furent écrites par un soldat à sa future femme, une certaine Aimée résidant dans les Deux-Sèvres

Publié le 03/12/20 à 18h53 — Mis à jour le 03/12/20 à 19h04

 

Les deux cents lettres d'amour retrouvées dans une déchetterie. — @CecileFlpp

Quelle incroyable histoire ! Ce mercredi, deux jeunes femmes en mission de travail à la déchetterie de Saint Jean d’Angely en Charente-Maritime ont sauvé in extremis 200 lettres d’amour datant de la Seconde Guerre mondiale. Des lettres destinées à la même personne, la bien nommée Aimée, habitante de Loubillé dans les Deux Sèvres, rapporte France Bleu.

Elles ont été écrites par Pierre, son futur mari, parti au front entre 1939 et 1945. Mais la belle histoire ne s’arrête pas là. Grâce à un appel à témoins publié sur les réseaux sociaux par l’une des deux femmes et très fortement relayé, la famille de ce couple a pu être rapidement retrouvée. Ce jeudi, les lettres d’amour ont été restituées à la fille de Pierre et Aimée.

Le nouveau propriétaire de leur maison faisait le ménage

Pour la petite histoire, l’un des petits-neveux du couple a expliqué sur Twitter que la maison de son arrière-grand-mère avait été vendue il y a peu et qu’un carton a dû être oublié sur place. Le nouveau propriétaire avait lui décidé de faire le ménage avant que ses lettres soient finalement sauvées…

"Quand je vois s'écouler de si belles journées, où nous pourrions passer une si sage jeunesse il me semble que c'est plus que mon sang que je perds, ma petite Aimée tu ne peux t'imaginer comme j'ai un cafard formidable et que je suis las d'être ici." Ces mots, Cécile les a découverts mercredi 2 décembre, à la déchetterie de Saint-Jean-d'Angély (Charente-Maritime), où cette salariée dans un bureau d'études en environnement à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) est détachée quelques jours, selon La Nouvelle République. Ils étaient inscrits sur l'une des 200 lettres entreposées dans une remorque de vieux journaux.

"Le Monsieur qui a amené [la remorque] nous a expliqué qu'il avait trouvé tout ça dans le grenier d'une maison qu'il avait acheté pour la retaper. Il n'avait pas regardé le contenu dans le détail, il voulait juste s'en débarrasser", raconte Cécile à La Nouvelle République. Mais alors que la remorque se vide, Cécile et sa collègue découvrent, sous les journaux, "un petit carton avec plein de lettres". Près de 200 courriers avec des mots d'amour, adressés à une certaine "Mademoiselle Aimée", à Loubillé (Deux-Sèvres), datés de 1942 à 1945 et écrits par le même homme, Pierre.

"Trop de souvenirs"

Cécile refuse de les jeter. "C'était trop de souvenirs, peut-être que si ça appartenait à ma grand-mère, j'aurais bien voulu les récupérer... Je suis peut-être trop sentimentale...", commente-t-elle dans La Nouvelle République. Elle décide de lancer un appel sur Twitter pour retrouver la famille de l'auteur et de la destinataire.

 

Je pense qu'elle se souviendra longtemps de cette mission ! 

 

lettres cecile